Communiqué de presse

Ces dernières années, les artistes contemporains, qu'ils soient ouvertement "éco-sensibles" ou simplement attentifs aux évolutions de notre monde, ont su déceler dans certains matériaux courants un potentiel insoupçonné de propositions artistiques. L'exposition proposée à l'Espace Fondation EDF, REHAR, l'art de re-faire (diminutif de réhabilitation), invite à un cheminement aux côtés d'artistes dont les oeuvres aux qualités esthétiques inattendues détournent des objets familiers, domestiques ou usuels et offrent de nouvelles expériences créatives.

Sans se confondre avec un ready-made ou un remake-pastiche, sans devenir des pasionarias vertes, les oeuvres de REHAB proposent de redécouvrir des matériaux dont on croyait avoir fait le tour, du meuble en formica jusqu'au carton d'emballage. Sculptures, vidéos, photographies ou installations se révèlent en outre les moyens et médiums de prédilection employés par la quinzaine d'artistes travaillant en France et à l'étranger et réunis par Bénédicte Ramade à l'occasion de cette nouvelle exposition.

La richesse de leur travail illustre la capacité qu'ont les artistes, chacun à leur manière, de cultiver la double dimension du déchet : être à la fois un matériau résolument contemporain aux propriétés physiques ambitieuses et un sujet parfaitement en phase avec les questions sociétales les plus urgentes comme l'environnement. Sans être péremptoires ou dénonciateurs, les artistes expriment à travers leurs oeuvres une possibilité de prendre part subtilement à ce débat de société, et ce, sans jugement.

Contenu de l'exposition

Rez-de-chaussée : Révélation

Toutes les oeuvres rassemblées ici interrogent l'identité du déchet. Certains matériaux réemployés laissent apparaître une image subliminale de palmier ou de forêt. Dans d'autres oeuvres, c'est le dilemme de ces matériaux déclassés et complexés qui est révélé. Et les artistes contemporains de proposer une révision des idées reçues sur le déchet, un changement de focale pour une meilleure mise au point.

Sous-sol : Métamorphose

Il faut descendre pour chercher dans les soubassements de l'Espace EDF une réalité recomposée à partir de principes de classification totalement subjectifs. Apparaissent alors un portrait chinois, un cabinet de curiosités, une reconstitution et une déconstruction. Ces oeuvres écrivent une archéologie contemporaine en exploitant leurs matériaux de base jusqu'à leur complète métamorphose.

1er étage : Glissade

Les oeuvres de cet étage offrent des dérapages contrôlés, des mises en équilibre qui défient l'effondrement et parviennent à une prouesse tranquille. Les meubles et matériaux de construction ont perdu leur usage pour devenir quasi méconnaissables. Ils ont muté en sculptures abstraites, abandonnant toute référence à un quelconque réel fonctionnel pour mieux tutoyer une nouvelle réalité esthétique.


Les artistes présentés : Pauline Bastard / Damien Berthier / Lucie Chaumont / Mario D'Souza / Christian Gonzenbach / Tue Greefort / Eva Jospin / Gordon Matta-Clark / Los Super Elegantes / Steve Lyons / Gyan Panchal / Ian Pedigo / Romain Pellas / Michael Samuels / Gitte Schäfer / Marjan Teeuwen / Mierle Laderman Ukeles / Douglas White

Pour en savoir plus : le texte de Bénédicte Ramade, commissaire d'exposition de REHAB


© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2010. Tous droits réservés

Exposition du 27 octobre 2010 au 20 février 2011. Espace Fondation EDF, 6 rue Récamier - 75007 Paris. Tél.: +33 (0)1 53 63 23 45. Entrée libre tous les jours sauf lundi et jours fériés de 12h à 19h.

REHAB - L'art de re-faire à l'Espace Fondation EDF

Archives expositions collectives 2ème semestre 2010

  REHAB - L'art de Re-faire
  Espace Fondation EDF - 27.10.2010 - 20.02.2011

  le texte de Bénédicte Ramade, commissaire d'exposition de REHAB