Note d'intention des artistes


Il s’agit d’une installation inédite de sculptures et d’éléments divers, tenant compte de l’espace et prétendant l’occuper d’une manière conséquente. Répondant aux objectifs du programme "D’un regard l’autre" de l’association Le MANIF, cette installation utilise de nombreux médiums faisant appel au "sensible" et prend en considération une forme de visite où tous les sens seront mobilisés privilégiant ainsi des manières différentes d’appréhension d’un univers plastique.

Faire entrer le visiteur dans un espace plongé dans l’obscurité, « moins voir afin de mieux sentir », et, à la présence ténue des sculptures, des volumes et des matières (la peau de bêtes, la porcelaine,…), associer la lumière avec des rythmes et des sons, pour donner à vivre une expérience qui implique tout le corps, tous les sens, même les moins naturellement présents du jeu de l’art, le toucher, l’odorat et peut-être même le goût.




Les Anciens pensaient que toute passion était l’effet d’une combinaison de fluides. Or l’on sait aujourd’hui qu’un phénomène biologique est lié à la sécrétion hormonale qui stimule les sens et les organes. Aimer semble d’abord être lié aux sens, avant d’être une question de sentiments. L’idée de sens déficients amène à celle de dérèglement des sens. Parmi ces dérèglements, il y a le désir, le plaisir et l’amour, et les opposés : le conflit, le ménager, la rage.


"Aimer sans doute est le possible le plus lointain." Le coupable, Georges Bataille, 1943
"
A l'opposé du plaisir il y a la douleur. L’affect marche toujours comme un funiculaire : quand il y a un wagon qui monte, il y en a un qui descend. Il y a diverses façons de gérer ces processus opposants (…)" La biologie des passions, Jean-Didier Vincent, 1999


Maurin et La Spesa, couple en art et dans la vie, affirment que les plus dangereuses manifestations de colère ressenties par l’organisme sont celles qui ne sont pas mises en scène ou organisées en dispositif plastique (!). Elles minent le terrain physiologique, organique, et nerveux. D’où la nécessité d’écouter son corps, d’éprouver les battements de son cœur, de sentir la pression sanguine dans ses veines ou son état d’énervement, et de s’octroyer un temps conséquent… d’installation, avant de trouver le repos.


Le titre Nourritures terrestres renvoie au texte de André Gide, dans la lignée de la célébration des sens. Son détournement fait référence à la nourriture associant l’instinct de dévorer (l’autre) autant qu’à la serviture du manger quotidien (la vaisselle), tuant parfois tous les espoirs d’amour sublimé, dans un combat sans mesure, où l’on peut déceler une drôle de fable animalière, avec un semblant de chute digne des cartoons de notre enfance, un Maurin déterminé à faire descendre sa température la tête dans le congélo !!


Enfin, l’idée de l’aveuglement provoqué par la rage nous rappelle l’humour particulier de ces artistes, celui déjà ressenti en tapotant doucement la surface d’un Bouddha criblé de tessons de bouteilles, comme les murs d’une sagesse si bien défendue, ou encore devant la boule de cristal ‘Medium’, qui nous mettait (voyants et non-voyants) au même niveau de (non)clairvoyance lors de la dernière manifestation D’un regard l’autre, en 2009.


Installation produite par l'association Le Manif pour la manifestation D'un regard l'autre, deuxième édition dans le cadre du Festival régional ARTDESSENS initié par le Conseil régional Languedoc-Roussillon - 2010.


Exposition du 3 au 25 septembre 2010. Galerie de la Salamandre, 3 place de la Salamandre - 30000 Nîmes. Tél.: +33 (0)4 66 76 23 90. Ouverture du mardi au samedi de 15h à 19h.


Maurin et La Spesa, Nourritures terrestres. Photo : Emmanuel Chastang

© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2010. Tous droits réservés

Nourritures terrestres, Maurin et La Spesa Maurin et La Spesa, Nourritures terrestres. Photo : Emmanuel Chastang

Maurin et La Spesa, Nourritures terrestres. Photo : Emmanuel Chastang


Archives expositions collectives 2ème semestre 2010

 Nourritures terrestres, Maurin et La Spesa
  Galerie de la Salamandre, Nîmes - 03 - 25.09.2010