Extraits du dossier de presse


Tirant parti du charme estival de Lectoure, l'Eté photographique est une invitation à une promenade artistique dans la ville. En une dizaine d'expositions, le parcours dévoile des démarches artistiques singulières et souvent inédites, dépassant parfois le domaine photographique. Pour sa vingtième édition, le festival investit de nouveaux lieux patrimoniaux, au coeur même du centre historique. L'inauguration pendant deux jours, les 17 et 18 juillet, gratuite et ouverte à tous, permet de rencontrer les artistes et de renouveler la visite des expositions.


Les expositions


Halle : Rouen Hawaï, Hiroshima

En écho aux photos d'après-guerre d'Emmanuelle Riva et d'Henri Salesse, deux artistes japonais contemporains, Masao Okabe et Miki Nitadori donnent un éclairage contemporain sur les traces de cette guerre dans la mémoire et la vie actuelle des Japonais.


Emmanuelle Riva: Tu n'as rien vu à Hiroshima
Henri Salesse: Enquête photographique sur l'habitat
Masao Okabe: Is There a Future for Our Past? The Dark Face of the Light
Miki Ntiadori: Blond Ambition, Combat, Transform


Maison de Saint-Louis : Paysages de fiction
Deux artistes donnent une dimension fictionnelle à des images de paysages.


Alix Delmas: Delmas et Delmenos
A partir d'un jeu de mots sur son nom, l'artiste expose deux séries photographiques (
Sisters et Bacchanales), une "image bucolique" (Rideau), deux vidéos (D106 et Commencement). En intégrant dans les paysages des zones d'étrangeté, en ajoutant ou en retranchant des lieux, Alix Delmas crée un univers onirique proche du cinéma.


Rémy Marlot: The Valley, Black Churches
La série
The Valley (2005-09) évoque une vallée imaginaire créée par l'assemblage de vues prises en France et en Allemagne. Le délabrement et l'envahissement des bâtiments par la nature réveillent le mythe de la cité abandonnée.

Les grands tirages (120 x 60 cm) noirs bleutés de la série des Black Churches (2007) réalisés à partir de prises de vue à contrejour de la cathédrale de Cologne transfigurent l'édifice en un puissant et mystérieux objet pictural.







Ecole Jean-François Bladé


Gaël Bonnefon: About decline, L'entraînement, Traum
Ces trois projets complémentaires forment une trilogie. "About Decline est un travail d'une année qui sillonne des situations inconscientes, des personnages en perdition. [...] L'usage fréquent du contre-jour et de la surexposition altère la perception des choses." (Gaël Bonnefon)
Dans
L'entraînement, "les photos sont mises en parallèle avec un court roman que j'ai écrit, dans lequel un jeune homme croit prendre le contrôle de sa vie en s'infligeant un entraînement physique extrême." Traum est un panneau composé de 42 photographies évoquant "explicitement la puissance imaginaire du double." (Gaël Bonnefon)

Mairie, salles du tribunal


Rodolf Hervé: Fulgurance
Rodolf Hervé photographie son univers intime avec des films Polarid qu'il retravaille ensuite. "Cette série de Polaroid [...] est un véritable manifeste. Torsions, dilatations, superpositions, grattages, tous ces dispositifs d'enregistrement sont au service d'une quête: sortir du figuratif, dégager des présences, des forces, par-delà la représentation." (Stéphane Couturier)


Juraj Lipscher: Body Shops
Body Shops est une enquête photographique menée en Suisse pendant plus de 10 ans sur les lieux consacrés aux "soins" du corps humain: maternité, institut de beauté, clinique esthétique, salle de fitness, crématorium... L'esthétique neutre de ce travail met en lumière les éléments communs à tous ces lieux, au point qu'ils paraissent interchangeables. Là où pourtant les enjeux humains sont si importants, il ne subsiste rien d'humain: l'ordre, l'hygiène et la fonctionnalité y règnent sans partage.


Béatrice Minda: Staatsbank der DDR / Hôtel de Rome
Après la réunification de l'Allemagne, le bâtiment de l'ancienne Banque Nationale de l'ex RDA, utilisé quelques années comme lieu de manifestations, est aujourd'hui reconverti en hôtel de luxe. Comme si la "main invisible" du capitalisme effaçait les précédentes fonctions du lieu. Le constat photographique de Béatrice Minda montre comment le système conserve, détourne et récupère les traces du passé.


La Cerisaie
Hortense Soichet:
Habiter la Goutte d'Or
Depuis plus d'un an, Hortense Soichet élabore un portrait du quartier de la Goutte d'Or à Paris, en photographiant l'intérieur des appartements.

Direction artistique du festival : François Saint Pierre


Exposition du 17 juillet au 22 août 2010. Ouverture des sites tous les jours de 14h à 19h.

Centre de photographie de Lectoure, 5 rue Sainte Claire - 32700 Lectoure. Tél.: 05 62 688 83 72.

© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2010. Tous droits réservés

L'été photographique 2010 de Lectoure

Archives expositions collectives 2ème semestre 2010

 L'été photographique
  Divers lieux, Lectoure - 17.07 - 22.08.2010